Revenir au site

Quelles sont les tenDances Digital learning à ne pas manquer en 2020 ?

· Tendances

À l’aube de cette nouvelle décennie, Pop Learn s’est penché sur les grandes tendances 2020 en matière de Digital Learning.

Bien entendu, les tendances en matière d'apprentissage et de formation se construisent et s’élaborent sur le long terme, mais on note qu’un des enjeux phares de cette année tend vers des parcours de plus en plus individualisés, adaptés à chacun. L’humain reste au cœur des dispositifs. On est passé d'une formation proposée et imposée par l’entreprise à une formation souhaitée et désirée par le collaborateur. L'un des leviers activés sera celui de l’autonomie de l'apprenant.

 

Le Micro-apprentissage​

Image par Dean Moriarty de Pixabay

Le micro-apprentissage ou micro-learning est une tendance fortement plébiscitée, car elle favorise un apprentissage rapide.

ll s’agit d’une méthode à distance basée sur des séquences courtes, centrées sur une notion précise, et accessibles à tout moment. Les modules de formation durent de 30 secondes à 5 minutes et utilisent des techniques très ludiques telles que la vidéo, du texte, des images et du son. Ce concept de micro-apprentissage est généralement utilisé sur une plateforme de formation en ligne. L’objectif est d’offrir à l’apprenant une approche plus flexible et personnalisée pour apprendre régulièrement, étape par étape, ce qui favorise l’implication et améliore sa performance dans le temps. Le mobile learning est la méthode pédagogique phare du micro-learning !

Ces « Fast Learning » répondent à un besoin d’apprentissage immédiat. Flexible, efficace et facile, le micro-learning s’est adapté aux évolutions des habitudes et usages de consommation de l’information (tweet, brèves, vidéos,..) et de l’économie de l’attention. Avec internet et l’utilisation du smartphone, la consommation d’informations se fait instantanément en un clic, d’où cette forte tendance aux formats courts, repris au sein des dispositifs de formation. Cette méthode est très utilisée dans l’apprentissage des langues étrangères (Duolingo par exemple) mais aussi de l’orthographe en France (projet Voltaire par exemple).

 

L’ Apprentissage social

L'apprentissage social ou Social Learning est une évolution des pratiques de formation. C’est un mode qui permet de partager, de co-construire et de collaborer avec des collègues, des tuteurs ou des experts à distance, via des outils collaboratifs, comme des tchats, des forums ou des réseaux sociaux d’entreprises.

Chaque participant peut échanger et donner son point de vue, voire aider un collègue. Chaque membre du groupe est à la fois apprenant et formateur. Il participe à son propre apprentissage et collabore avec l’expert et les autres formés. Enfin, il partage son savoir et ses connaissances. Ce mode permet de rompre l’isolement de l’apprenant, de le rendre actif dans son processus de formation. Le social learning favorise le travail en équipe tout en permettant l’engagement de chaque membre du groupe. Chacun se place ainsi alternativement en position d’apprendre des autres et de partager ses connaissances. L'apprenant contribue et bénéficie à l'émergence de l'intelligence collective. Multiplier les occasions pour les collaborateurs d'échanger est un levier très important d'apprentissage, socle de l’organisation apprenante.

Près de 3/4 des internautes dans le monde sont connectés via les réseaux sociaux. Créer des communautés de pratiques ou d’intérêts est un moyen de démultiplier les interactions sociales et de travailler en collaboration. Cette approche ouvre la voie à un nouveau type de formateur qui peut organiser, animer ou commenter les échanges et contenu de ses stagiaires.

L’apprentissage adaptatif ou personnalisé

De plus en plus tendance, l’apprentissage personnalisé ou l’adaptive learning consiste à proposer un enseignement personnalisé, adapté aux besoins de chacun, tant en termes de rythme d'apprentissage que de contenu.

L’adaptive learning est un concept pédagogique dont l’objectif est d’adapter les décisions pédagogiques aux compétences, objectifs, niveaux et besoins personnels de chaque individu. Le parcours de formation se construit en fonction des actions de l’apprenant. Les résultats obtenus sont analysés par des algorithmes qui automatisent le parcours de l’apprenant.

Grâce aux avancées scientifiques tels que le Big data, les, neurosciences et la neuropédagogie, l’adaptive learning est désormais accessible. L’objectif est que chacun puisse se former à son rythme et corriger ses erreurs en temps réel. Plutôt que d’imposer un programme unique à tous les apprenants sans tenir compte de leurs capacités et de leurs besoins respectifs, l’Adaptive Learning permet d’élaborer des apprentissages personnalisés. Cependant, la personnalisation a ses limites.

N’oublions pas que l’algorithme n’est pas capable de faire preuve d’empathie ou de comprendre précisément ce qui bloque l’apprenant à telle ou telle étape de sa formation. Avec le développement des assistants vocaux intelligents compatibles avec le Machine Learning, on assistera à une accélération du développement du Social Learning et de l’individualisation de la formation.

 

L’apprentissage tutoré et coaché

A l’heure de la multiplication des formations 100% digital, se développe une nouvelle offre, en parallèle très appréciée des apprenants, celle du tutorat. L’accompagnement des apprenants à distance (tutorat) a pour principal objectif de soutenir les efforts d'apprentissage dans le cadre d'un projet de formation tout ou en partie à distance. Le rôle joué par le tuteur et/ou le coach s’avère crucial. Il contribue à soutenir l’apprenant dans ses apprentissages et à entretenir sa motivation.

Ces accompagnements permettent d’éviter le décrochage, d’assurer un véritable suivi des apprentissages mais aussi de proposer un accompagnement sur mesure. Le rôle du tuteur aujourd'hui jouit d’un intérêt renouvelé pour se placer au cœur du processus d’apprentissage des formations à distance. Au plus près des apprenants, le tuteur, équivalent du professeur en présentiel, est le plus à même de guider et d’adapter l’apprentissage des étudiants en fonction de leurs besoins. Le tutorat s’impose dans tous les dispositifs qui misent sur la qualité de l’accompagnement, comme un gage de qualité de la formation. Cette modalité répond aux besoins de souplesse et de réactivité des apprenants.

Par ailleurs, il existe aujourd’hui une offre croissante de coachs indépendants et de plateformes proposant de l’e-coaching. Cette modalité répond aux besoins de souplesse et de réactivité des entreprises. Le coaching s’ouvre de plus en plus au digital pour offrir un service à la demande. Les outils vont du plus simple comme le téléphone, à des dispositifs plus interactifs, tels que Skype, des visioconférences et un certain nombre de fonctionnalités favorisant l’interactivité. Le coaching favorise l’accompagnement de personnes ou d’équipes dans le but de développer leurs potentiels et leurs savoir-faire dans le cadre d’objectifs professionnels. Son succès actuel repose sur la nécessité de développer les soft skills (qualités comportementales) devenues décisives aux yeux des employeurs.

L’Apprentissage immersif

Encore très coûteuses à déployer en 2018, les formations qui utilisent la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle (IA) ou la réalité augmentée se sont grandement démocratisées en 2019 et cette tendance devrait se confirmer en 2020.

L'immersive Learning ou apprentissage immersif consiste à plonger l’apprenant dans une réalité virtuelle – réalisée en 3D ou en vidéo à 360°, à partir d’images réelles – par l’intermédiaire d’équipements spécialisés (casques, lunettes…). Cet espace de simulation est particulièrement idéal pour la formation, particulièrement quand la situation présente un risque ou une difficulté dans la vie réelle.

Le but est de se confronter à différentes situations qu’il est possible de rencontrer dans son environnement de travail. L’objectif est ainsi de minimiser les risques d’erreurs que pourraient rencontrer les apprenants en situation réelle.

Cette modalité permet de relier des connaissances théoriques et de la pratique sur le terrain. Axée sur l’idée qu’on apprend mieux par la pratique et que l’on mémorise mieux par l’expérience, cette approche permet de développer de bons automatismes et réflexes. De plus, l’ancrage mémoriel est facilité par l’emploi des mécanismes du jeu qui permet de mieux assimiler et de générer des émotions. Grâce aux simulations, le taux de mémorisation est plus élevé et l’implication des apprenants est plus grande.

L’apprentissage gamifié

Si le recours aux mécanismes de jeu n’est pas nouveau en formation, la gamification est l’une des modalités privilégiées pour faciliter l’apprentissage. Cette tendance est toujours fortement plébiscitée dans le mesure où elle permet de générer un taux d’engagement des apprenants plus importants. La gamification ( ou ludification) de l'apprentissage consiste à intégrer les mécanismes de jeu dans le processus d'apprentissage. L'objectif est de motiver et d'impliquer les apprenants afin qu'ils deviennent des participants actifs et s’approprie la formation. L’utilisation des techniques ludiques accroît l’émotion, le plaisir et favorise la concentration. Ils permettent de détourner notre attention de l’objectif de base. Il s’agit de réveiller le compétiteur qui est en nous.

La gamification peut se faire à deux niveaux : la création d’un serious game qui permet de plonger l’apprenant dans un environnement professionnel réel. Résoudre des énigmes, chercher, créer, participer : les jeux sérieux proposent de nouvelles manières d’apprendre. Ce marché est évalué, en 2018, à près de 5 milliards d’euros et est en hausse constante.

L'intégration d’un système de scoring (scores en français) permet aussi par les techniques du jeu d’impliquer davantage les apprenants. Il s’agit d’intégrer un dispositif de badges pour entretenir la motivation du joueur, valoriser son rôle dans la communauté et susciter une compétition avec les autres apprenants. Points, niveaux d’avancés, récompenses, feedback immédiat sont certains exemples de ces procédés.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK